Le droit à l'oubli étendu aux domaines de Bing

Depuis 2014, la Cour de justice de l’Union européenne impose par une loi, que tous les moteurs de recherche sont obligés de supprimer tous les résultats effectués par rapport à la recherche d'un nom et d'un prénom d'une personne qui en a demandé la suppression. Ainsi, Google a mis en place un formulaire pour le droit à l'oubli, où chacun peut mentionner le sliens qu'ils ne souhaite plus voir affichés. La demande est traitée en quelques semaines.

Ce droit à l'oubli, valable dans un premier temps pour les domaines européens, va être valable pour l'ensemble des domaines de recherche. Cependant, cette requête ne pourra plus s'afficher que si la recherche est effectuée sur le sol du pays dans lequel la demande a été faite... Si la demande à l'oubli à été faire en France, une recherche faite en France n'affichera aucun lien, mais si la même recherche est effectuée en Espagne, la requête pourra aboutir dans les versions non européennes du lien, par exemple sur bing.com. Ce flou juridique a valu une amende a Google et est loin de satisfaire tout le monde.

Dans la même lignée, le moteur de recherche Bing a instauré le droit à l'oubli pour tous les domaines. Le déréfencement sera appliqué à tous les domaines de recherche à partir du moment où celle-ci est effectué sur le sol de l'Union Européenne.

La loi sur le droit à l'oubli ne fait pas l'unanimité. En effet, certains disent qu'elle va à l'encontre du droit à l'information et à l'expression : plusieurs pages Wikipédia se retrouvent concernées par le droit à l'oubli...

 

 

Revenir à la page précédente
comments powered by Disqus
(c) REN-IT 2011-2013